L'avenir des télécommunications : Notre vision

Thèmes : Telecom, Web, Mobile, Communications unifiées, Fixe

Quid de l’avenir des télécommunications ? Notre vision.

Au vu de son état actuel, nous allons faire un petit résumé de ce que nous pensons être l’avenir des télécommunications et des services associés.

La volonté de rédiger cet article émane d’un constat en fonction de la conjoncture économique de ces dernières années, de l’évolution des télécoms et plus globalement des systèmes et outils de communication, et des attentes croissantes des utilisateurs.

Aussi, il faut le dire par notre passion pour ces systèmes qui sont pour nous Consulting TIME, une réelle opportunité d’avenir, de développement, de perfectionnement et d’évolution par le haut pour l’ensemble de l’économie mondiale et des populations.

Constatations

Le monde des télécoms se compose de trois acteurs principaux :

  • Les constructeurs de solutions ; tels que Alcatel, Cisco, Polycom, Aastra, Mitel, Ericsson, Panasonic, …
  • Les opérateurs télécoms ; régionaux, nationaux ou internationaux.
  • Les fournisseurs de services O.T.T (Over The Top) ; tels que Google, Skype, Microsoft, Apple, Facebook,  … qui de par leurs services se veulent concurrencer directement les opérateurs en bénéficiant de réseaux établis pour diffuser leurs services et en les réduisant à de simple fournisseur de « tuyaux ».

L’ensemble de ces acteurs sont déjà orientés (de façon plus ou moins avancée) et conscients de la nécessité de proposer des solutions de communications unifiées.

Le marché évolue rapidement, la concurrence entre les professionnels du secteur est de plus en plus accrue : la pression sur les prix, les marges, le niveau de service et la qualité sont des éléments qui forcent les acteurs existants à se structurer, à tenter d’absorber une partie de la concurrence direct, et à innover.

L’innovation est justement l’axe le plus intéressant des outils des acteurs des télécoms pour se différencier et à la fois rester en adéquation avec l’évolution du marché.

La téléphonie IP est en nette progression :

« Le marché de la téléphonie IP a généré 0,9 milliards d’Euros de revenus en 2010 et générera 4,9 milliards en 2016 (en Europe) ». (source Frost & Sullivan)

Les chiffres de la téléphonie mobile :

« 5,6 milliards de terminaux mobiles en 2011 dans le monde (téléphones, smartphones, terminaux mobiles et M2M), avec une prévision à 7,4 milliards en 2015 ». (source Gartner)

« Les revenus mondiaux de la « voix » mobile passeront de 659 milliards de dollars aujourd’hui à 628 milliards en 2016, et les revenus mondiaux des services « non-voix » mobiles devraient atteindre 419 milliards en 2016 ». (source Ovum)

Ceci montre que les sources de revenus des télécommunications sont et seront encore plus multiples dans les années à venir avec une place de plus en plus importante des services mobiles (data) en plus de la voix.

Les attentes des utilisateurs :

Si les utilisateurs grands publics sont principalement consommateurs de jeux, de navigation géolocalisée, de réseaux sociaux, d’informations en tous genres, de photo, de musique et d’applications de divertissement en tout genre sur leur terminal mobile, les utilisateurs professionnels (entreprise) quant à eux souhaitent surtout des terminaux performants leurs permettant d’être joignable, de recevoir et d’accéder à leurs informations pros n’importe où et n’importe quand.

Si l’on fait un focus sur les besoins télécoms d’entreprise, on se rend compte qu’aujourd’hui la téléphonie fixe et mobile, et l’internet représente le second poste de dépense des entreprises en France par exemple, après la masse salariale et les dépenses liées à l’énergie (électricité, eau, gaz, chauffage, climatisation) (d’après une étude Opinionway), et ce malgré une baisse régulière du prix des télécommunications.

Les télécommunications ont pris une part tellement importante dans les entreprises, à cause de leur nécessité et de l’efficacité que ces outils apportent, que leur coût est loin d’être négligeable et qu’il faut de ce fait bien gérer ses outils, ses besoins et rationaliser ses solutions. (cf. notre document : http://www.consultingtime.fr/nos-articles/telecom-solution-d-entreprise-notre-document-sur-la-convergence-30 )

 

Le futur des télécoms passera avant tout par ce qui sera fait pour combler les attentes des entreprises et ajouter des services contribuant à l’efficacité de leurs activités : le principal challenge sera donc de pouvoir proposer des services, disponibles sur tous types de terminaux, et peu importe le réseau de connexion.

Ce challenge s’il est relevé, sera ensuite applicable à l’ensemble des types d’utilisateurs (pros ou grands publics) et à tous les domaines ; domicile, automobile, lieux de loisir, entreprise et centres commerciaux, …

Quel futur ?


Une seule certitude, les 3 grands acteurs des télécommunications que nous avons mentionnés plus haut (constructeurs, opérateurs et FS O.T.T) ne pourront continuer à coexister de manière indépendante en se partageant le marché.

Ils devront dans une certaine mesure se partager plus de responsabilités et de services pour permettre une fonctionnalité et une efficacité des solutions de communications unifiées et convergentes plus importante.

La conjoncture économique mondiale les y obligera et les forcera à ne pas rester cantonnés chacun à leurs marchés de niche, pour proposer plus de services en adéquation avec les attentes des utilisateurs et faire des économies de développement et d’implémentation de ces solutions en interne pour les proposer par la suite.

Si on regarde le marché Français, on constate qu’il y a de moins en moins de grands investissements de R&D chez les acteurs des télécoms, pour au contraire viser des partenariats ou des rachats de petites entités à fortes valeurs ajoutées spécialisées dans des fonctionnalités et services spécifiques pour compléter leurs offres.

Les rachats devraient se multiplier et une certaine « sélection naturelle » devrait s’opérer chez les acteurs qui n’auront pas fait les bons choix stratégiques et technologiques, en mettant la clé sous la porte ou en se laissant absorber par les plus gros.

Côté technologique


D’un point de vu plus technique et donc plus concret voici quelques-uns des services et technologies de télécommunications qui devraient voir leur avènement dans les années à venir :

La téléphonie IP SIP (de plus en plus équilibrées entre les terminaux fixes et les softs sur ordinateurs intégrés à des solutions de communications unifiées)

La « véritable » et enrichie, convergence fixe-mobile

Le centrex mobile

La data mobile très haut débit (ce n’est pas une surprise, mais cela tarde à se déployer …)

La connectivité et les services de communications unifiées réellement présents dans les véhicules (automobiles et 2 roues), et à domicile (avec la télévision dans les mois à venir …)

… etc

En guise de conclusion …

Cet article représente les prémices d’un livre blanc plus détaillé concernant l’avenir des télécommunications selon notre vision d’expert, qui sera prochainement disponible sur ces mêmes pages, et constitue une pierre à l’édifice auquel notre cabinet Consulting TIME est entrain de contribuer à l’élaboration … nos projets, nos engagements en cours nous empêches de vous en dire plus étant donné les enjeux colossaux qu’ils représentent pour l’économie locale, régionale, nationale et internationale des télécommunications, mais nous ne manquerons pas de vous en faire part et d’enrichir nos articles de l’incroyable expérience que nous sommes en train de vivre grâce à ces projets, ces discussions, ce marché des télécommunications et plus globalement « l’ère numérique » qui s’annonce passionnante devant nous.

 

Par Consulting TIME, mai 2012.

Derniers Tweets ...